topblog Ivoire blogs

04/08/2011

LE C.V DE L'AFRIQUE

VOICI UNE PRESENTATION INEDITE DE L’AFRIQUE ATRAVERS SON C.V. (CURRICULUM VITAE) MIS A JOUR



Le Curriculum Vitae, en abrégé C.V. est, par définition, un document résumant l'état civil, la formation et l'expérience professionnelle d'une personne. Le C.V.(« chemin de vie » ou encore « course de la vie » en latin), selon l’encyclopédie en linge, Wikipédia, détaille le parcours d'une personne. Il s'agit en général du parcours scolaire et professionnel qui fait état de la compétence d'un candidat pour un poste donné. Le CV peut également se prêter à d'autres usages comme celui de se présenter à un groupe. Et c’est de cette dernière fonction du C.V. que s’inspire l’auteur de document exceptionnel, riche en enseignements sur le CONTINENT NOIR que INFOSCOTEDIVOIRE.NET livre à ses internautes.


NOM : Continent


PRENOM : Africain


AGE : Berceau de l'humanité.


SITUATION MATRIMONIALE : Célibataire avec plus d’un milliard d’enfants.


CONTACT : Au sud de l’Europe, à l’est de l’Amérique.


Objectif : Mettre mes enfants et mes ressources à la disposition des autres pour contribuer à leurs développements.


DOMAINES DE COMPETENCE


Coups d’Etats, guerres, génocides.


ETUDES ET FORMATIONS


-Hautes études à l’ESOCE (Ecole Supérieure Occidentale de Commerce d’Esclaves).

-Hautes études à l’AFRIQUE (L’Africaine de Formation pour la Réélection des Incompétents, Querelleurs, Usurpateurs et Egoïstes).


DIPLÔMES OBTENUS


-Le MRTS (Médaille de Reconnaissance du Tirailleur Sénégalais).


-Le GPRTT (Génocide le Plus Rapide de Tous les Temps).


-Le CPRMPP (Continent le Plus Riche Mais le Plus Pauvre).


-Le CPTS (Continent le Plus Touché par le SIDA).


-Le CPDPP (Continent ou les Présidents Durent le Plus au Pouvoir).


-Le PMDDP (Premier en Matière de Détournement de Deniers Publics).


-Le CPE (Continent le Plus Endetté).


-Le CN (Continent ''Noir'')


EXPERIENCES


-Participation aux deux guerres mondiales.


-Mes coups d’Etats:


•1952 : Égypte, Mohammed Naguib renverse Farouk Ier


•1958 : Soudan, Ibrahim Abboud renverse Abdullah Khalil


•1963 : Congo, David Moussaka et Félix Mouzabakani renversent Fulbert Youlou


•1963 : Togo, Emmanuel Bodjollé renverse Sylvanus Olympio


•1965 : Algérie, Houari Boumédiène renverse Ahmed Ben Bella


•1965 : Zaïre, Mobutu Sese Seko renverse Joseph Kasa-Vubu


•1966 : Burkina Faso, Sangoulé Lamizana renverse Maurice Yaméogo


•1966 : Burundi, Michel Micombero renverse Ntare V


•1966 : Centrafrique, Jean Bédel Bokassa renverse David Dacko


•1966 : Nigeria, Johnson Aguiyi-Ironsi renverse Nnamdi Azikiwe


•1966 : Ouganda, Milton Obote renverse Edward Mutesa


•1968 : Mali, Moussa Traoré renverse Modibo Keïta


•1969 : Libye, Mouammar Kadhafi renverse Idris Ier


•1969 : Soudan, Gaafar Nimeiry renverse Ismail al-Azhari


•1971 : Ouganda, Idi Amin Dada renverse Milton Obote


•1973 : Rwanda, Juvénal Habyarimana renverse Grégoire Kayibanda


•1974 : Éthiopie, Aman Andom renverse Hailé Sélassié Ier


•1974 : Éthiopie, Mengistu Haile Mariam renverse Aman Andom


•1974 : Niger, Seyni Kountché renverse Hamani Diori


•1975 : République fédérale islamique des Comores, Saïd Mohamed Jaffar renverse Ahmed Abdallah


•1975 : Nigeria, Yakubu Gowon renverse Johnson Aguiyi-Ironsi


•1975 : Tchad, Noël Milarew Odingar renverse François Tombalbaye


•1976 : Burundi, Jean-Baptiste Bagaza renverse Michel Micombero


•1976 : République fédérale islamique des Comores, Ali Soilih renverse Saïd Mohamed Jaffar


•1977 : Congo, Joachim Yhombi-Opango renverse Marien Ngouabi


•1977 : Éthiopie, Mengistu Haile Mariam renverse Tafari Benti


•1978 : République fédérale islamique des Comores, Said Atthoumani renverse Ali Soilih


•1978 : Mauritanie, Mustafa Ould Salek renverse Moktar Ould Daddah


•1979 : Centrafrique, David Dacko renverse Bokassa Ier


•1979 : Guinée équatoriale, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo renverse Francisco Macías Nguema


•1979 : Tchad, Goukouni Oueddei renverse Félix Malloum


•1979 : Ouganda, Yusufu Lule renverse Idi Amin Dada


•1980 : Burkina Faso, Saye Zerbo renverse Sangoulé Lamizana


•1980 : Guinée-Bissau, João Bernardo Vieira renverse Luis de Almeida Cabral


•1980 : Au Libéria, Samuel Doe renverse William Richard Tolbert


•1981 : Centrafrique, André Kolingba renverse David Dacko


•1982 : Burkina Faso, Jean-Baptiste Ouédraogo renverse Saye Zerbo


•1982 : Tchad, Hissène Habré renverse Goukouni Oueddei


•1983 : Burkina Faso, Thomas Sankara renverse Jean-Baptiste Ouédraogo


•1983 : Nigeria, Muhammadu Buhari renverse Shehu Shagari


•1984 : Guinée, Lansana Conté renverse Louis Lansana Beavogui


•1984 : Mauritanie, Maaouiya Ould Taya renverse Mohamed Khouna Ould Haidalla


•1985 : Ouganda, Basilio Olara Okello renverse Milton Obote


•1985 : Soudan, Swar al-Dahab renverse Gaafar Nimeiry


•1986 : Soudan, Ahmed al-Mirghani renverse Swar al-Dahab


•1987 : Burkina Faso, Blaise Compaoré renverse Thomas Sankara


•1987 : Burundi, Pierre Buyoya renverse Jean-Baptiste Bagaza


•1987 : Tunisie, Zine el-Abidine Ben Ali renverse Habib Bourguiba


•1989 : Soudan, Omar el-Béchir renverse Ahmad al-Mirghani.


•1990 : Libéria, Prince Johnson renverse Samuel Doe


•1991 : Mali, Amadou Toumani Touré renverse Moussa Traoré


•1992 : Algérie, le Haut conseil de securité renverse Chadli Bendjedid


•1995 : République fédérale islamique des Comores, Ayouba Combo renverse Said Mohamed Djohar


•1996 : Burundi, Pierre Buyoya renverse Sylvestre Ntibantunganya


•1996 : Niger, Ibrahim Baré Maïnassara renverse Mahamane Ousmane


•1997 : Zaïre/République démocratique du Congo, Laurent Désiré Kabila renverse Mobutu Sese Seko


•1999 : Union des Comores, Azali Assoumani renverse Tadjidine Ben Said Massounde


•1999 : Côte d'Ivoire, Robert Guéï renverse Henri Konan Bédié


•1999 : Guinée-Bissau, Ansumane Mané renverse João Bernardo Vieira


•1999 : Niger, Daouda Malam Wanké renverse Ibrahim Baré Maïnassara


•2003 : Centrafrique, François Bozizé renverse Ange-Félix Patassé


•2003 : Guinée-Bissau, Verissimo Correia Seabra renverse Kumba Yala


•2005 : Mauritanie, Ely Ould Mohamed Vall renverse Maaouiya Ould Taya


•2008 : Mauritanie, Mohamed Ould Abdel Aziz renverse Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi


•2008 : Guinée, Moussa Dadis Camara s'accapare du pouvoir à la mort de Lansana Conté •2009 : Madagascar, Andry Rajoelina dénonce et renverse à une vitesse impressionnante le régime de Marc Ravalomanana -2010 : Niger, Djibrilla Hamidou renverse Tandja Mamadou


AUTRES CONNAISSANCES


Analphabétisme, déscolarisation, chômage et appauvrissement.


LOISIRS


Troubles, faire beaucoup d’enfants et famine.

28/07/2011

Se dresser contre l'Occident


Thabo Mbeki formel : "L'Afrique doit se dresser contre l'Occident"
Source : Le Nouveau Courrier du 28/07/2011


Dans une interview au Sunday Times, Thabo Mbeki s'indigne du comportement des Occidentaux en Libye et en Côte d'Ivoire. Et estime que le centenaire de l'ANC doit être une occasion pour relancer le combat de libération du continent.

Ex-chef de l'Etat et figure centrale de l'ANC, Thabo Mbeki est en colère. Et il est décidé à lancer sa nouvelle croisade : celui du nécessaire combat contre un Occident de plus en plus agressif contre l'Afrique. Alors qu'il était très en retrait de l'activité de son parti politique, il revient au devant de la scène à l'occasion des célébrations du centenaire du parti. «Nous ferons de notre mieux pour que l'anniversaire soit célébré comme il se doit. Un centenaire, ça arrive une seule fois par siècle et je suis sûr que c'est une occasion de réflexion pour le peuple», a-t-il dit lors d'une interview avec le Sunday Times. «Je sais que les camarades de l'ANC préparent activement la célébration du centenaire l'année prochaine. Cela doit être un jour important pour réfléchir sur le passé mais, plus particulièrement, pour regarder le présent et le futur. Où en est le processus qui a abouti sur l'indépendance du continent africain et sur la fin de l'apartheid ? Où en sommes-nous aujourd'hui et où en serons-nous demain ?»

Le continent africain, a ajouté Mbeki, doit profiter de cette célébration pour décider comment il défendra ses intérêts par rapport à des puissances occidentales qui, dit-il, défendent leurs propres agendas. «Ce sera une occasion très importante, et je sais que beaucoup de monde sur le continent est intéressé par les célébrations du centenaire de l'ANC, parce qu'il est vu comme concernant aussi le reste du continent. (…) La discussion doit aider à avancer sur les défis auxquels nous sommes confrontés en tant qu'Africains. Je suis sûr que nous allons tous contribuer à cela, parce que je crois qu'il sera nécessaire d'entendre le plus grand nombre de voix possibles sur toutes ces questions majeures».

Evoquant les bombardements aériens de l'OTAN en Libye, mais aussi l'implication française dans le conflit ivoirien, Mbeki a appelé à des protestations de masse sur tout le continent, rapporte le Sunday Times. Il a aussi appelé les gouvernements à condamner ce type d'actes. Choqué, Mbeki n'a pas manqué de s'indigner.
«En tant qu'Africains, nous avons besoin de faire notre introspection et de nous dire ce que nous devons faire pour défendre nos intérêts. La question que nous devons nous poser est : pourquoi sommes-nous si silencieux ? Ce qui est arrivé en Libye peut très bien être un signe précurseur de ce qui peut arriver dans un autre pays. Je pense que nous devons tous examiner ce problème, parce que c'est un grand désastre», a-t-il dénoncé.



En tant qu'Africains, nous avons besoin de faire notre introspection et de nous dire ce que nous devons faire pour défendre nos intérêts. La question que nous devons nous poser est : pourquoi sommes-nous si silencieux ? Ce qui est arrivé en Libye peut très bien être un signe précurseur de ce qui peut arriver dans un autre pays. Je pense que nous devons tous examiner ce problème, parce que c'est un grand désastre




- Thabo Mbeki

Avant d'enfoncer le clou. «Nous ne pouvons pas dire que nous sommes incapables d'empêcher ces pouvoirs occidentaux d'agir comme ils agissent parce qu'ils agiront de cette manière demain. Je pense que nous pouvons, pourvu que nous agissions et qu'ils voient que s'ils continuent ce type d'actions, ils rencontreront la résistance de tout le continent africain. Mais malheureusement, notre voix est trop faible et nous devons faire quelque chose pour la rendre plus forte et pour revendiquer clairement le droit des Africains de décider de leur propre avenir.»

Thabo Mbeki compte donc faire du centenaire de l'ANC un moment-clé pour nos luttes communes. Ses propos interviennent à un moment de violence extrême sur l'Afrique. Et de prise de conscience de certains milieux, jusque-là plutôt conservateurs et complaisants avec les Occidentaux. Ainsi, l'on a entendu Jean Ping, le secrétaire général de l'Union africain charger Louis Moreno Ocampo, procureur près la Cour pénale internationale, le qualifiant de «plaisantin» après ses manœuvres politico judiciaires contre Muammar Kadhafi. Il l'a invité à dire le droit au lieu de faire de la politique et s'est demandé pourquoi il n'y avait que des Africains qui étaient poursuivis devant la Cour pénale internationale. Et si la révolution africaine, la vraie, était en marche ?

Invasion de l'Afrique


Invasion de l'Afrique: Les daltons en Amérique pour prendre des instructions
Source : Telediaspora.net du 26/07/2011

Eux, ce sont les Dalton. C’est officiel. Ils n’ont plus rien à cacher. Ils sont les invités d’honneur pour organiser le déshonneur de l’Afrique. Les Black Dalton d’Afrique. Quatre ou cinq en tout, ils font la fierté de leurs grands maîtres. Mais chez eux, ils sont la honte d’un Continent. C’est normal. Nul n’est prophète chez soi, même si on s’appelle Dalton. Vous les connaissez.

En camouflage démocratique, ils sont la crème des crèmes, la nouvelle génération de frères de lumière avec le passé et l’avenir très peu glorieux : vol en col blanc, association de malfaiteurs doublée d’un récidivisme notoire, organisation en bandes armées, fraudes électorales, usurpation de nationalité, création et financement de rébellions armées, épuration ethnique, incompétence, vente d’illusion, bref, c’est une biographie tout à fait vertigineuse qui caractérise la vie des Dalton.

Ils le savent tous : bien mal acquis ne profite jamais. Ils savent que les biens acquis en Afghanistan après l’invasion de ce pays n’ont rien changé à la décadence de leurs grands maîtres. Ils savent aussi que ceux acquis en Irak n’ont eu aucune incidence sur la paupérisation grandissante chez ces maîtres fascistes. Mais ils veulent faire bonne figure. Ils ont donc le devoir de répondre à l’appel du grand maître. L’invasion de l’Afrique serait peut-être la panacée à l’échec d’un système économique qui a atteint ses limites insurmontables comme un système pyramidal ponzi.

Mais l’invasion de l’Afrique a déjà fait des miracles au 16ème siècle. Et il a donné des résultats probants jusqu’au 20ème siècle. Alors pourquoi pas aujourd’hui ? Sous la forme d’un nouveau commerce triangulaire, d’une traite négrière, de l’esclavage, du colonialisme ou de l’exploitation abusive tout court, il faut rendre service aux grands maîtres, soutiens irréductibles ayant permis d’asseoir un régime d’imposture ou né d’une vaste fraude électorale.


Autre motif légitime de plancher sur l’invasion de l’Afrique, les grands maîtres sont devenus eux aussi, des patrons à la tête de pays très très endettés. On pourrait parler de PRTE (Pays Riches Très Endettés) juste pour réserver à l’Afrique, le terme de PPTE (Pays Pauvres Très Endettés). Mais peu importe les terminologies employées, nous souffrons tous du même mal : la paupérisation. Cependant, il y a une différence fondamentale dans nos chances de nous en sortir.

L’Afrique est quant à elle pauvre parce qu’elle n’a pas encore exploité ses richesses. Eux, ils sont pauvres parce qu’ils ont fini d’exploiter leurs richesses.

C’est dire donc que l’Afrique peut promettre un avenir à ses fils. Mais, eux, c’est la décadence. Comme celle de l’empire romain, de l’empire germain, de l’empire gaulois, etc. etc. Les grands maîtres le savent bien. Donc comme au bon vieux temps, il faut organiser et très vite l’invasion de la terre promise, l’Afrique. Et les Dalton sont là pour les y aider. Alors arrêtez de faire croire aux peuples des pays dont les Dalton sont issus, que c’est voyageurs vont vers leurs grands maîtres pour ouvrir des robinets de milliards ou déclencher des pluies de milliards.

Un patron de gang paumé qui réunit ses "petits", ce n’est pas pour leur distribuer de l’argent. C’est pour leur demander d’en trouver. Et par tous les moyens. Pourquoi alors mentir aux dignes fils d’Afrique ? De l’autre côté où ils s’en vont, chaque année au mois de Juillet, ils se rendent en jet privé à Monte Rio en Californie, à 120km au Nord de San Francisco, dans un immense domaine de 1500 hectares de nature sauvage, de forêts de séquoias et de lac, pour participer aux cultes sataniques organisés par le Bohemian Club (ou "Bohemian Grove"), une organisation de type "ésotérique" ou "occulte" fondé en 1872, où se retrouvent des hauts dirigeants de l'économie, de la finance et de la politique. Ils y discutent des affaires du monde et s'entendent sur des stratégies politiques ou économiques, avec un agenda ponctué de sacrifices ténébreux.

Cette année, à coup sûr, la question de l’invasion de l’Afrique comme caricaturée par l’opération « Aube de l’Odyssée », sera le point principal inscrit à l’ordre du jour. Alors, les Dalton, fins connaisseurs du terrain africain devront faire un état des lieux sur les richesses du sous-sol pour permettre aux grands maîtres de préparer la stratégie d’invasion.

Ne vous y trompez pas. Les Daltons sont rompus aux métiers qui caractérisent leur foudroyante biographie. Ils vont encore une fois surprendre les grands maîtres avec des informations nouvelles, des idées nouvelles, des petitesses nouvelles. Le miel dans tout ça, c’est qu’une certaine Afrique n’y voit que du vent. Elle applaudit des mains et des pieds. Elle est heureuse et croit naïvement que l’homme blanc viendra faire son bonheur. Et pourtant la sagesse africaine enseigne qu’un homme ne peut donner que ce qu’il a.

Alors comment voulez-vous que l’homme blanc, tourmenté par la fin de son système, la misère imminente de son peuple et malheureux d’avoir échoué dans son projet de bâtir une société riche, puisse vous apporter le bonheur ?

En règle générale, l’Africain est généreux. Il aime partager. Aucun Africain ne se réjouirait de voir les esclavagistes et colonisateurs crever de misère. Ce que l’Africain ordinaire demande, c’est qu’il ait part suffisante aux ressources de son pays. Et cela peut se négocier sans invasion. Alors pourquoi ne pas faire plus simple, plus civilisé et avoir le sens du partage raisonnable ? Cela éviterait une agression inutile et l’émergence d’une riposte révolutionnaire impitoyable. Parce que cette fois-ci, l’Afrique digne ne se laissera pas faire. Car elle a fait le pari d’être le berceau de la Révolution Permanente anticolonialiste.

A très bientôt.

Hassane Magued

cameroonvoice.com