topblog Ivoire blogs

20/09/2011

Exclusif/Michel Amani N`Guessan(ex-ministre de la Défense) crache du feu:« Gbagbo a dit, enjambez mon corps et continuez le combat»; « Nous sommes toujours en guerre »;« Nous ne devons renverser la situation »

Michel Amani N`Guessan a été ministre de la Défense sous Laurent Gbagbo, pendant plusieurs années. Il est Secrétaire général adjoint chargé des questions sécuritaires au Front populaire ivoirien (Fpi, opposition). Dans cette interview, il parle de la perte du pouvoir par Gbagbo, de Koulibaly Mamadou, des 100 jours de gouvernance du président Alassane Ouattara. Il aborde également la question de la nouvelle Armée et l`emprisonnement aux Etats-Unis du Colonel Yao N`Guessan, suite à une mission d`achat d`armes dans ce pays qu`il a cautionnée en tant que ministre de la Défense.

Lire la suite

31/07/2011

Pauvre Wodié


par EM
C'est fait: Wodié est devenu président du Conseil constitutionnel. C'était donc pour ça ? Pauvre Francis! Que de volte-face! Que de méchancetés! Que de mensonge! Que de dénigrements! Que ne fera-t-il pas pour un poste? Mais en réalité que pèses-tu Francis sur l'échiquier politique? Moins de 1% de l'électorat ivoirien. Tu ne pèses rien donc...Mais qu'importe! L'essentiel pour toi c'est d'avoir le poste tant convoité. Tu es allé jusqu'à affirmer que pendant le deuxième tour de l’élection présidentielle, il n'y a pas eu de bourrage d'urnes, ni d'exactions, ni de morts au nord. Tu as démontré en piétinant sans scrupules notre constitution pour dire haut et fort que le vainqueur c'était Ouattara. Tu as tenté de vendre ton parti...heureusement que tes propres militants t'ont désavoué. C'était donc pour ça ? Au nord, dans les goulags, croupissent dans les souffrances les plus atroces Gbagbo, son épouse, son fils, Affi, Aka Ngbo un valeureux universitaire, un Ministre handicapé etc. Mais eu importe. Le plus important est que, toi, Francis, tu as eu le poste. Jette un regard sur ton parcours...Tu verras qu'il est parsemé de trahison, de traîtrise, de mensonge, de petitesse, de faiblesse, de compromission. Pauvre Francis! Pauvre... Entends-tu le cri de ses femmes éventrées à Duekoué? Évidemment Angèle Gnonsoa ne pouvait pas te suivre! Elle a perdu, elle, ses parents à l'ouest. Et à Bonoua chez toi, entends-tu les jérémiades des ces populations humiliées, pillées, dépouillées? Et « ta petite sœur » Simone, sais-tu le martyre qu’elle vit dans les geôles du Nord ? Peu importe Francis, tu es nommé à ce fameux poste tant convoité. N’est-ce pas le plus important ? La CI blessée dans sa dignité te souhaite bon vent. Pauvre Francis !