topblog Ivoire blogs

30/01/2012

Avant la sortie de son nouveau livre Dr. Boga Sako Gervais : "Gbagbo ne mérite pas la CPI"


Source : L'Inter : Du 30/01/2012
Boga sako gervais.jpg
Dr. Boga Sako Gervais est bien connu comme l’un des principaux acteurs des organisations de défense des droits de l’Homme en Côte d’Ivoire. Après avoir fondé et présidé aux destinées de l’Association pour la protection des droits humains (APDH), il a créé en 2010 la FIDHOP (Fondation ivoirienne pour les droits de l’Homme et la vie politique). Suite à la crise postélectorale, il s’est réfugié dans un pays européen. Depuis son lieu d’exil, Dr. Boga Sako Gervais a publié un livre intitulé «La Guerre d’Abidjan n’aurait jamais dû avoir lieu». Avec comme sous-titrage : «Et si M. Sarkozy avait trompé le monde entier sur la crise ivoirienne de 2010 ?» Avant la sortie officielle de ce livre, ce samedi 28 janvier 2012, il assène dans cet entretien, ses vérités sur le conflit postélectoral en Côte d’Ivoire.

La guerre d’Abidjan n’aurait jamais du avoir lieu ». Pourquoi cette propension à vouloir, mordicus, écrire alors que l’on attend de vous des actions concrètes ? Et comment êtes vous venue l’idée d’écrire ?

Dr Boga Sako Gervais : En ce début d’année 2012, permettez-moi d’abord de renouveler ma compassion la plus profonde à toutes les familles ivoiriennes, sans distinction aucune, qui ont été les principales victimes de la crise atroce que notre pays a connue, fin 2010 et début 2011. En tant que leader d’opinion engagé, acteur ou activiste passionné des Droits de l’Homme au sein de la société civile, ce livre représente ma part de responsabilité vis-à-vis des milliers de morts et de blessés de la crise ivoirienne de 2010. Cependant, au-delà du pardon que nous devons demander au peuple, je continue de dénoncer et de condamner toutes les graves violations des Droits de l’Homme que nous avons vécues. « La guerre d’Abidjan n’aurait jamais dû avoir lieu » est mon second livre. Le premier a été publié chez l’Harmattan, en France, ce deuxième est publié en Italie, lors de mon séjour après ma sortie du pays en juin 2011. Il me fallait écrire, afin d’éclairer le monde entier, qui a été berné par le Président français Nicolas Sarkozy. D’où le sous-titre du livre : « Et si M. Sarkozy avait trompé le monde entier sur la crise ivoirienne de 2010 ? » Ce sont les éléments de l’enquête réalisée par les membres de notre Fondation ivoirienne pour les Droits de l’Homme (FIDHOP) sur cette élection de 2010, des témoignages avec lesquels je suis sorti du pays, et que j’ai enrichis et embellis. Je veux que toute la vérité soit rétablie dans la crise ivoirienne à travers ce livre. Je tiens à ce que les vrais auteurs des pires violations des Droits de l’Homme dans cette crise soient connus !

Regrettez-vous de n’avoir pas pu faire assez pour que la Côte d’ivoire soit épargnée de cette guerre ?

B.S.G : Ecoutez, je me reproche beaucoup, en tant qu’être humain ; je ne suis qu’un pauvre pécheur ! Mais dans cette crise-là, je crois, devant Dieu et grâce à Lui, avoir fait ce qu’un modeste citoyen et membre de la société civile comme moi, qui n’est ni membre d’un parti politique, ni Président de la République, ni Ministre, ni député, ni maire…, pouvait faire. J’ai vu le danger venir, j’ai prévenu, j’ai averti et j’ai alerté. Mais en vain ! Lorsque la Cedeao a évoqué la première fois l’idée d’une intervention militaire dans notre pays à travers l’Ecomog, alors je me suis révolté et avec des collègues de la société civile, j’ai porté une plainte devant la cour de justice de la Cedeao. Ensuite, je suis allé à Addis-Abeba avec Me Hervé Gouamené faire du lobbying et du plaidoyer, afin d’éviter une intervention militaire… Hélas ! La résolution de la crise par les armes s’est imposée, car c’était le choix de MM. Ouattara et Soro Guillaume, du RHDP et du Président Sarkozy. Il faut donc que les uns et les autres l’assument ; au lieu de diaboliser M. GBAGBO qui suggérait plutot le recomptage des bulletins de vote et qui a fini par se retrancher dans sa résidence à Cocody. Dans ce livre, je dévoile tout !

Lire la suite