topblog Ivoire blogs

30/09/2011

ONU, Armée française : Que valent les plaintes de Gbagbo ? / La stratégie des avocats de l`ancien président


Source : L'Inter du 30/09/2011


Les avocats de Laurent Gbagbo font feu de tout bois. Les conseils de l`ex-chef de l`Etat semblent en effet décidés à mettre fin au silence face aux attaques et autres accusations portées contre l`ancien président ivoirien, détenu par les nouvelles autorités depuis le 11 avril 2011. Le mercredi 28 septembre dernier, la presse s`est fait l`écho d`une plainte des avocats de Gbagbo contre Mme Martine Aubry, l`ex-premier secrétaire du Parti Socialiste (PS) français, pour « propos outrageants », et d`une saisine de l`Organisation des Nations Unies (ONU), par courrier signé du porte-parole de l`ex-chef de l`Etat, Koné Katinan Justin, pour la création d`une commission d`enquête internationale sur les événements survenus en Côte d`Ivoire depuis septembre 2002, date de l`attaque du régime Gbagbo. Le 15 septembre dernier, c`était l`armée française qui était poursuivie en justice par les avocats de l`ex-président pour « assassinat et tentative d`assassinat », pendant la crise post-électorale contre sa personne et ses proches. Koné Katinan Justin, et le collectif d`avocats commis à sa défense, notamment Lucie Bourthoumieux, Roland Dumas, Jacques Verges, Marcel Ceccaldi, ont décidé de monter au créneau toutes les fois que Laurent Gbagbo sera « diffammé » ou victime de tout autre attaque dans le cadre de la crise militaro-politique en Côte d`Ivoire. Que valent cependant ces plaintes et autres saisines adressées à la France ou à l`Onu, qui ont pris une part active aux cotés d`Alassane Ouattara dans la bataille pour le contrôle du pouvoir contre Laurent Gbagbo ? La France et l`Onu peuvent-elles se dédire, après avoir voué aux gémonies un Laurent Gbagbo perçu comme le dictateur ivoirien qui voulait confisquer le pouvoir ? Finalement que recherchent les conseils de l`ex-chef de l`Etat ? Tentative de réponse : « Dans la logique de la communauté internationale, le choix est clair. Il y a une certaine Afrique qu`il faut combattre. Il y a une certaine Afrique dont la voix ne doit pas être entendue. Oui, de ce point de vue, la plainte peut ne même pas être enregistrée. Quant aux fondements de la plainte, je vous répète que le président Gbagbo a raison de déposer une plainte et elle est fondée. Il n`y a pas plus sourd que celui qui refuse d`entendre », a commenté Michel Amani N`Guessan, l`ancien ministre de la Défense de Laurent Gbagbo, dans un entretien chez le confrère Soir Info le mardi 20 septembre dernier. Le regard certainement du politicien.

Lire la suite

08/09/2011

Depuis Korhogo : Tout sur l'état d'esprit du président Gbagbo

L’analyse historique du fondateur du FPI est claire et sans concession. La Côte d’Ivoire de 2011 vit une occupation qui ne dit pas son nom. Comme la France de 1940, sous le joug d’Hitler en dépit de l’existence d’un «masque» local.

Plus que jamais debout. Selon des sources qui ont eu un accès direct à Laurent Gbagbo, le président ivoirien renversé par l’armée française va bien. Très bien même. Il jouit d’une «bonne acuité physique et intellectuelle». Privé de journaux par des adversaires qui n’ont décidément aucun sens de la grandeur, l’otage de Korhogo est pourtant toujours 100% politique, et a une conscience très aiguë des enjeux aux points de vue national et international.

Le président Laurent Gbagbo garde sa dignité intacte et est un peu gêné de la – nécessaire – dénonciation de ses conditions de détention par certains de ses avocats. Certes, il n’est pas détenu au sein de la Résidence présidentielle de Korhogo, contrairement aux propos (volontairement ?) inexacts d’Alassane Ouattara lors de l’interview accordée à CNN lors de son récent séjour américain. Mais Gbagbo «n’a pas de problème».

Lire la suite

23:25 Publié dans SANTE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : korhogo, gbagbo, onu, fpi, sarkozy, hitler